TIC, colonialité, patriarcat

arton454

Société mondialisée, occidentalisée, excessive, accélérée… quels impacts sur la pensée féministe? Pistes africaines

Yaoundé : Editions Langaa, 296 p., juin 2016 – ISBN 9789956763061 – http://www.langaa-rpcig.net/TIC-colonialite-patriarcat-Societe.html#

Cet ouvrage interroge la politisation/dépolitisation des organisations de femmes et féministes en contexte de mondialisation. Il explore des pistes africaines et en particulier l’Afrique du Sud et le Sénégal. Dépassant les notions de néolibéralisme et de « fracture numérique de genre », je m’intéresse, à travers les usages des TIC par lesdites organisations, aux facteurs de l’inhibition ou de la genèse de l’action politique et plus particulièrement aux mécanismes de son institutionnalisation. Je fais ainsi apparaître que les impacts de TIC et les inégalités de genre se conjuguent, aggravent et accélèrent les hiérarchies sociales et paradoxalement peuvent créer des espaces où des savoirs non dominés de genre émergent. Je dissocie domination et pouvoir. Cet ouvrage introduit alors de nouvelles pistes pour une épistémologie féministe : les sociétés contemporaines, fortement empreintes de connexion numérique, mixent colonialité du pouvoir et patriarcat et ce double système de domination peut faire création épistémique.


La revue de presse

Les ourses à Plumes – 13 octobre 2016
TIC, colonialité, patriarcat – Nouvel ouvrage de Joëlle Palmieri
http://www.lesoursesaplumes.com/articles/education-culture/1476377897399/tic-colonialite-patriarcat-nouvel-ouvrage-de-joelle-palmieri

CERCLECAD – 19 septembre 2016
https://joellepalmieri.wordpress.com/2016/10/01/recension-de-joelle-palmieri-par-benoit-awazi-mbambi-kungua-cerclecad/

Entre les lignes entre les mots –  Contre l’injonction de connexion, la liberté du récit et la construction de la mémoire
https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2016/09/13/contre-linjonction-de-connexion-la-liberte-du-recit-et-la-construction-de-la-memoire/

Les référencements

African Studies Centre Leiden – 7 novembre 2016
http://www.ascleiden.nl/content/new-acquisitions-week-45-2016

Bibliothèque interuniversitaire Sorbonne – octobre 2016
https://www.univ-paris1.fr/fileadmin/Bibliotheque_geographie/documents/listes_nouveautes/acq201610.pdf

Société pour l’histoire des médias – septembre 2016
http://www.histoiredesmedias.com/TIC-colonialite-patriarcat.html

Chaire Claire Bonenfant – septembre 2016
https://www.chaireclairebonenfant.ulaval.ca/liste_diffusion/apercu/464

Babelio – 13 septembre 2016
http://www.babelio.com/livres/Palmieri-Tic-Colonialite-Patriarcat/876295/41portee=membres&desc_smenu=l

Genre en action – 6 septembre 2016
http://www.genreenaction.net/Publication-de-l-ouvrage-TIC-colonialite.html

Babord – septembre 2016
https://babordplus.u-bordeaux.fr/notice.php?q=tic%2C%20colonialité&spec_expand=1&start=0

Africabib.org – septembre 2016
http://www.africabib.org/rec.php?RID=40633286X

Les bibliothèques de l’Université des Antilles – septembre 2016
http://ua.cyberlibris.com/book/88834303

Agenda Africain – 8 août 2016
http://www.nrgui.com/83-avis-et-communiques/8291-agenda-africain-ile-de-france-aout-2016

Institut du Genre – 5 juillet 2016
http://institut-du-genre.fr/fr/actualites-du-genre/parutions/parutions-2016/article/tic-colonialite-patriarcat-societe

La lettre du Lam N° 18 – juillet 2016 – p. 6
http://www.lam.sciencespobordeaux.fr/sites/lam/files/la_lettre_de_lam_18.pdf

African Books Collective –  – 3 juillet 2016http://www.africanbookscollective.com/books/tic-colonialite-patriarcat

Genre en action – 2 juillet 2016
https://www.facebook.com/Genre-en-Action-112940998778396/?hc_ref=PAGES_TIMELINE&fref=nf


Table des matières

À Rita, Mercia, Binta, Fatou et toutes les autres ……………………………………… 7

Je m’adresse à vous………………………………………………………………………………….. 15

Les points sur les i …………………………………………………………………………………… 19

 

À l’origine, il y a… ……………………………………………………………………………….. 25

D’où vient-on? Vers où va-t-on?………………………………………………………………… 27

Le patriarcat à l’ère numérique africaine…………………………………………….. 27

Des inégalités de genre à géométrie variable……………………………………….. 30

Des violences érigées en relations politiques………………………………………… 36

Des situations économiques tendues …………………………………………………… 44

Backlash traditionaliste, « pesanteurs socioculturelles

et religieuses»: des rhétoriques réactionnaires…………………………………….. 55

Une colonisation par héritage…………………………………………………………………….. 67

Définir l’institutionnalisation du genre……………………………………………….. .67

Deux types d’organisations: féminines et féministes……………………………… .69

Sénégal: de la libération paternaliste au féminisme d’État……………………… 71

Afrique du Sud: une ambiguïté de genre

et un antiféminisme fondateurs ………………………………………………………….. 80

L’héritage de l’histoire coloniale………………………………………………………… 88

Le genre: une intrusion paradoxale………………………………………………………………. 93

Des effets politiques antagonistes………………………………………………………. .93

« ONGéïsation » et personnalisation : des contradictions à gérer…………. 101

Institutionnalisation : inégalités de genre versus domination………………… 106

Les TIC: sujets de convoitise et d’aliénation………………………………………………. 111

« Fracture numérique de genre » : un terme sans chair ………………………. 112

Des politiques de TIC sans genre…………………………………………………….. .119

« Genre et TIC » et cyberféminisme : deux approches opposées

et convergentes………………………………………………………………………………. 126

« Genre et TIC », véhicule de l’institutionnalisation des TIC ……………….. 134

« Colonialité numérique » : redéfinir la colonialité du pouvoir……………. 139

Côté face ………………………………………………………………………………………………. 141

Des sites Web institutionnels ciblant l’Occident ………………………………….. 141

« Le » site Web : une évidence…………………………………………………………. .145

Le Web: de l’informatique plutôt que de l’éditorial………………………………. 148

Publier: de faire faire à donner à penser?………………………………………….. 151

Côté pile ………………………………………………………………………………………………. 159

Le néolibéralisme en fond………………………………………………………………… 159

Une domination économique puissante……………………………………………… 161

Les déclinaisons sud-africaine et sénégalaise …………………………………….. 165

Les politiques publiques impactées…………………………………………………… .167

Le côté obscur… …………………………………………………………………………………….. 173

Préciser les rapports de domination………………………………………………….. 173

Contextualiser la colonialité du pouvoir en Afrique numérique……………… 175

TIC: la communication et l’information éloignées de la connaissance 183

Un mythe du rattrapage imposé par l’Occident

aux États africains.186

 

Le genre facteur de subalternité ………………………………………………………….. 189

Au cœur du réel……………………………………………………………………………………… 191

Les femmes globalement sous-influentes dans le secteur ……………………… 191

Le développement dépolitisé ……………………………………………………………. 196

Les TIC : espace d’imposition universaliste……………………………………….. 207

Vers une cartographie sexuée du monde…………………………………………….. 212

Toujours victimes ? ………………………………………………………………………………… 215

Des entreprises de TIC paternalistes…………………………………………………. 215

Une vision universaliste abstraite de l’innovation

par les usages des TIC …………………………………………………………………… 220

Le mouvement du libre: une faille dans l’innovation par les TIC …………. 228

La surenchère institutionnelle de genre

de la société numérique colonialitaire………………………………………………… 237

Éloge de l’instant …………………………………………………………………………………… 241

Communiquer: de l’indifférence à la créativité …………………………………… 241

Prendre la parole……………………………………………………………………………. 245

Libérer l’intime ……………………………………………………………………………… 250

 

Théoriser et transgresser …………………………………………………………………….. 261

Formel/informel, fil du rasoir de la transgression ………………………………………… 263

Une expertise invisible dans le réel et dans le virtuel ………………………….. 263

En Afrique, une communication informelle facteur de transgression……… 264

Les savoirs du quotidien …………………………………………………………………………. 267

Des savoirs non savants pour interroger la colonialité numérique ………. 267

Les Digital Storytellings : des pratiques à évaluer à long terme …………… 269

Des stratégies d’appropriation collective de la connaissance ………………. 272

Une économie du savoir en opposition à une épistémologie dominante …. 276

La position des subalternes inversée…………………………………………………. 280

Dissocier domination et pouvoir………………………………………………………………. 283

Des représentations différenciées mais convergentes de la domination….. 283

Enfreindre la situation de présence-absence ………………………………………. 285

Les TIC pour interroger la théorie féministe?…………………………………….. 287

Dé-hiérarchiser les dominations………………………………………………………. 291

Publicités
Comments
3 Responses to “TIC, colonialité, patriarcat”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] en compagnie de quelques-uns de mes ouvrages publiés en 2016, un roman de politique-fiction et un livre théorique sur les impacts des usages d’Internet sur les relations sociales (dont certains d’entre vous ont déjà pris connaissance) ainsi […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :