Un seul chiffre, un monde décadent

12 089. C’est le nombre de kilomètres que les participants du G20, présents à Buenos Aires en Argentine du 30 novembre au 1er décembre 2018, n’ont pas empruntés pour se joindre à Katowice en Pologne aux débats de la COP24[1]. Les tenants du commerce international[2] n’ont ostensiblement pas dénié faire le lien entre néolibéralisme débridé et changement climatique … Lire la suite

Le genre institutionnalisé, une machine antipolitique ? 

in Revue Esquisses- Regards et perspectives, LAM, novembre 2018, https://elam.hypotheses.org/149 Lire l’article

Dépasser le « mirage néocolonial » et créer une nouvelle épistémologie de la mondialisation

à paraître dans : Benoît Awazi Mbambi  Kungua (Dir.), L’inexistence de l’État en Afrique contemporaine et l’opérationnalisation des alternatives politiques émancipatrices,  Afroscopie IX/2019, (Revue savante et pluridisciplinaire sur l’Afrique et les communautés noires), Ottawa-Paris : Le Cerclecad-Harmattan, 2019.   Critique du néolibéralisme, d’une mondialisation « esclavagiste » qui « mutile » l’Afrique, « du féminisme du Nord libéral », tels sont les axes … Lire la suite

CIRFF2018 : entre optimisme et dépolitisation

Nanterre, banlieue autrefois très prolétaire de Paris en France, aujourd’hui envahie par des bureaux. Cinq jours de Congrès international de recherches féministes dans la Francophonie viennent de s’écouler à l’Université Paris Ouest. Selon les organisatrices, 1 400 participant.es (très majoritairement des femmes) de 47 pays/44 États (Palestine, Martinique… incluses)[1] se sont rencontré.es des 27 au 31 … Lire la suite

Recension de TIC, colonialité, patriarcat par Saliou Ngom, Recueil Alexandries n°17, Terra-HN

TIC, colonialité, patriarcat : société mondialisée, occidentalisée, excessive, accélérée… quels impacts sur la pensée féministe? Pistes africaines, Mankon, Langaa Research & Publishing CIG, 2016, 293 p. https://joellepalmieri.wordpress.com/2016/07/02/tic-colonialite-patriarcat/ La recension de l’ouvrage   Mes commentaires Dans la partie critique de sa recension, Saliou Ngom ne retient que le contenu de dix pages sur 300. Il est dommage qu’il … Lire la suite

Genre en Action – portraits

Belle initiative que ces portraits d’actrices de l’intégration du genre dans le développement ou tout simplement féministes… J’y suis page 14. Panorama des membres fin 2017  

« Militarisme, militarisation et univers militaires : l’impact croisé des/sur les rapports sociaux de sexe, de classe et de race »

Ce colloque, organisé par Angeliki Drongiti (Cresppa-CSU, Université Paris 8) et Jules Falquet (CEDREF-LCSP, Université Paris 7) aura lieu lors du 8e Congrès International des Recherches Féministes dans la Francophonie (CIRFF) « Espaces et enjeux des savoirs féministes : Réalités, luttes, utopies », des 27 au 31 août 2018 à l’Université Paris Nanterre. J’interviens le mardi 28 août … Lire la suite

Genre et économie solidaire

in Revue Équité, Revue pour s’informer et sensibiliser, Artisans du monde N°20 « Commerce équitable et égalité des genres », mai 2018 https://www.artisansdumonde.org/ressources/espace-multimedia/bulletin-equite-n-20-commerce-equitable-et-egalite-des-genres Les trois articles Le libéralisme, un modèle patriarcal Voir l’économie autrement L’économie solidaire selon les femmes La couverture Sommaire de la revue

Le petit lexique du cyberféminisme

Lexique créé pour l’événement Transborder//les enseignements de Nathalie MAGNAN   AntiAtlas des frontières L’antiAtlas des frontières est un collectif de chercheur.e.s, d’artistes et d’expert.e.s, articulant recherche et création artistique. Son objet est d’aborder de manière inédite les mutations des frontières et des espaces des sociétés contemporaines.   Cloud Le « cloud » désigne un ensemble de ressources … Lire la suite

Par amour de la symbiose

Trans//border. Un grand moment de brassage, d’émotions, de bouleversements. Une unité. Celle consacrée par la pensée et les actions de Nathalie Magnan, omniprésente, à travers les multiples films de ou avec elle, présentés en boucle dans cet espace noir, au fond du Mucem, ou encore via les paroles prises par les très nombreux.ses intervenant.e.s. Jeunes, … Lire la suite